Encore une association !
« Europe Unie dans sa Diversité »

Et encore une !

Encore une association française qui parle d’Europe… Pourquoi ?

Nous sommes un groupe de citoyennes et citoyens européens, vivant en France et qui pour une grande part y sont nés. Nous ne rechignons pas à afficher sans vergogne l’empilement de nos identités. Ce qui nous réunit, c’est une même conviction : « Europe unie dans sa diversité ». Pour mettre en œuvre cette devise de l’Union européenne, il est plus que grand temps de passer à l’acte, vraiment, maintenant. Et quel que soit leur âge, nous appelons toutes les personnes qui partagent cette conviction à nous rejoindre.

Parler d’Europe ? Oui, mais pas n’importe comment et pas seulement. Il n’est plus ou il n’est pas encore temps de se complaire dans la contemplation d’un passé prometteur mais qui n’a pas encore pu tenir toutes ses promesses. Pour peu que l’on tende tous les jours l’oreille aux propos de nos concitoyens, on entend de plus en plus clairement une sourde rumeur que les temps difficiles que nous partageons fait enfler. On sent monter l’exigence des peuples européens envers une Europe qui doit enfin répondre à leurs attentes. Si les gouvernements des États membres de l’Union européenne répugnent encore à sortir de leur « chacun pour soi », les citoyens comprennent maintenant que seule une Europe souveraine et démocratique parviendra à les protéger contre toutes les menaces qui s’accumulent alentour. La Conférence citoyenne sur l’avenir de l’Europe, officiellement lancée le 9 mai dernier, le jour de l’annuelle fête de l’Europe, sera solennellement close le 9 mai 2022. D’ici-là, il reste encore plus de 11 mois dans ce cadre pour réunir, rassembler, débattre, poser des questions et y répondre. Ce n’est pas tout et nous ne nous en tiendrons pas à ça.

Nous sommes fiers d’être des citoyens européens. S’il existe bien des peuples européens, il n’existerait, dit-on, pas de demos européen. Devrions-nous attendre un « Serment du Jeu de Paume » du Parlement européen ? Précédons-le ! Les électrices et électeurs qui se rendent aux urnes tous les cinq ans, mais aussi et surtout celles et ceux qui répugnent à s’y rendre, doivent prendre pleinement conscience de ce qu’elles et ils forment déjà ce demos européen. À elles et eux la parole.

Nous nous situons sereinement au-dessus des appartenances partisanes. Nous nous acharnerons à développer des coopérations et des synergies avec toutes celles et ceux qui veulent agir dans le même sens, afin de créer une dynamique déterminée qui prenne enfin le dessus sur les pusillanimités, les doutes et la résignation. Les institutions européennes doivent devenir le cadre dans lequel tous les citoyens peuvent faire valoir leurs choix politiques, dans le plein respect de la démocratie.

« Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va. » a écrit Antonio Gramsci « Car il ne sait pas où il est. » aurait ajouté Otto von Bismarck. Pour autant, nous dépasserons les commémorations larmoyantes mais stériles, les taxonomies d’« entomologistes » et les querelles idéologiques ; mais aussi les incantations immobiles et les rêves d’un avenir paradisiaque mais nébuleux.

Le projet européen, que nous nous approprions, notre projet donc, n’a jamais été celui d’une nouvelle Hanse, d’une ligue ou d’une Guilde de marchands. Par ailleurs, « Europe unie dans sa diversité », ce n’est pas un oxymore. L’union, ce n’est pas l’unification. On ne peut réussir l’union sans respecter la diversité des territoires, des femmes et des hommes qui les peuplent et les habitent, et la diversité de l’expression de leurs identités multiples, comme de leur sensibilité artistique et intellectuelle.

Nous envisagerons la situation de l’Europe d’un point de vue pratique et nous mettrons à jour et débattrons des étapes qui nous amèneront rapidement à l’Europe diverse mais unie, souveraine et démocratique à laquelle nous aspirons. Notre ligne sera d’observer les événements, les décisions, bref l’actualité européenne avec les yeux de citoyens qui vivraient dans une Europe pleinement démocratique, respectueuse des prérogatives indépassables de ses collectivités « de base », mais ayant su résolument s’unir pour réussir ensemble ce qu’elles ne pouvaient pas réaliser toutes seules. Nous nous inscrivons ainsi résolument dans un courant s’étant cristallisé en 1946 : divers mais unis.

Il existe bien un concept permettant de résoudre cette fausse quadrature du cercle. En France son nom est délibérément défiguré. Aussi nous abstenons-nous de le nommer ici aujourd’hui. Ce qui compte avant tout c’est le contenu plutôt que le contenant. Il faut qu’enfin le cœur ait ses raisons que la raison n’ignore plus, et vice versa.

Sur ces belles paroles, en avant !

Europe Unie dans sa Diversité – France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page